Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

Coupe de France: Le Rodeo rate son entame

Coupe de France: Le Rodeo rate son entame

Samedi 2 janvier 2016, on commence cette nouvelle année en prenant la direction du Stade des Fontaines pour la rencontre entre le Toulouse Rodéo (Division Honneur) qui accueille le Stade Montois (CFA), en 32e de finale de la Coupe de France. Un rendez-vous historique en ce début d'année 2016 pour un club à l'histoire unique dans une ambiance de folie. L'autre équipe de Toulouse s'incline par la plus petite des marges (1-0) et peu avoir des regrets. Analyse.

 

Le Rodeo, une histoire incroyable

 

Créé en 1997, le Toulouse Rodeo est un jeune club dans l'histoire du football de notre région en Midi-Pyrénées. Gérer par son président-fondateur Abdelaziz Kourak, le club au parcours unique se retrouve sur le devant de la scène avec cette réception d'une équipe de CFA (Stade Montois) pour un 32e de finale. Pourtant, tout n'était pas si simple dès le départ pour ce club sans réel terrain fixe de Toulouse. Avec un nom plutôt étonnant venant de l'ancien établissement du président qui s'appelait le Rodéo Café, le club a su enchainer lors de ses premières années une ascension spectaculaire dans le football régional avec neuf montées en l'espace de dix ans. Un exploit pour ce petit club, qui arrivera jusqu'en CFA 2 avant de devoir être exclue en 2009 de toutes compétitions par la FFF pour avoir falsifié des licences. Aujourd'hui, c'est un nouveau départ pour le Toulouse Rodeo qui malgré ses deux dernières saisons en CFA 2, se retrouve leader de DH avec 37 points et six points d'avance sur son dauphin: Albi. 

 

 

La particularité de ce club ne s'arrête pas la. Malgré sa présence dans le football régional depuis quelques années, le club ne possède que depuis peu un siège au quartier Amouroux avec des bureaux en préfabriqués devant son terrain en herbe. Un club ou son identité à su dépasser le quartier, quelque soit son lieu de domicile. De plus, en fonction des matchs: l'équipe première peut jouer au Stade Robert Barran à Pech David, au complexe sportif de Borderouge ou encore au Stade des fontaines à Patte d'oie. Bref, une logistique assez complexe pour un club de ce niveau. Pour les autres catégories, le club possède son équipe réserve leader en Excellence (3 division en dessous) et des U19 en Promotion League. Pour le reste des équipes, c'est tout autre chose... Le club a ses U17 en 2ème division district, des U15 en promotion première et une école de football en plein développement. Avec des U13, U11, U9, l'école de football peut avec un siège à Amouroux se développer progressivement avec l'aide des 25 éducateurs du club. Malgré tout, si le club parvient à atteindre la CFA 2 l'année prochaine: il y rencontrera certainement quelques problèmes avec la FFF qu exige depuis peu pour des équipes de ce niveau des conditions pour les équipes de jeunes. L'instabilité de ce club au niveau des structures fait aussi sa force, même si le travail sur le long terme sera plus compliqué au sein du Rodeo.

 

Au niveau de son effectif, le Rodeo entrainé par Melanie Briche depuis quatre ans possède une équipe de joueurs ayant connu de belles équipes. Le portier Pape Abdoulaye Coulibaly, un pilier de l'équipe est un ancien joueur de l'AS Saint-Etienne. La capitaine Walid Cherfa, formé au TFC, a joué dans différents pays comme en Espagne, en Algerie ou encore en Grèce avant de revenir dans la région. Un grand nombre de joueurs ont déjà connu des divisions supérieurs de la National au CFA 2. D'ailleurs, il y a aussi des parcours atypiques comme Simon Mbei. Formé au Cameroun, il a pris la destination du Costa Rica, du Liban et enfin de la Hongrie avant de venir en France. Un parcours de véritable baroudeur au sein d'une équipe avec l'objectif de passer les 32e. 

 

 

Un évènement historique pour le club

 

«C'est un événement exceptionnel, s'enthousiasme Mélanie Briche. Même si on compte quelques éléments ayant évolué en L1 et L2 (W. Cherfa, Coulibaly,…), aucun de mes joueurs n'a participé à un 32e.» Etre une femme ou non dans un club à la réputation difficile, cela ne lui pose aucun problème. «Je n’ai jamais eu aucun problème ici, vraiment, explique-t-elle pour Lequipe.fr. J’aime le foot, j’essaie de transmettre cet amour-là, les gens ici sont passionnés et respectueux de cela.»

 

En face, le Stade Montois est une bonne équipe de CFA avec un groupe solide et de nombreux joueurs ayant connu le monde professionnel comme Jérôme Lafourcade, ancien joueur de Troyes ou encore de Montpellier. Lors de notre arrivée au stade, on peut apercevoir la présence d'un très grand nombre de supporters venu encourager le Toulouse Rodeo. Difficile de définir le nombre, mais le stade était comble (environ 1500). On peut retenir le déplacement d'au moins 200 supporters du Stade Montois: un chiffre impressionnnant pour une équipe de CFA, soit la 4ème division nationale. 

 

Le Rodeo rate son entame...

 

Dans ce Stade des Fontaines, le début du match est un cauchemar pour les locaux. Sur un corner anodin, Jérôme Lafourcade marque de la tête après... moins d'une minute de jeu. Un but venu après un manque de concentration de l'ensemble de l'équipe du Rodeo. Peu de situations chaudes dans la suite en première période des deux équipes, hormis une action litigieuse dans la surface des Montois pour le Rodeo. La pression semble être difficile à digérer pour les locaux en cette première mi-temps. En seconde période, l'entame de match est nettement différente pour les Toulousains. Beaucoup d'actions dangereuses venant des joueurs de couloirs mais le manque de justesse dans les dernières passes ne permet pas au Toulouse Rodeo de faire la différence. Le Stade Montois passe de peu à se mettre à l'abri sur une belle frappe dans la surface (65°), mais le portier Coulibaly est bien présent. Malgré une belle domination tout le long de cette période, les visiteurs bien au-dessus physiquement notamment au milieu de terrain résiste tout le long du match. Malgré une belle frappe de Kengne Fokam qui passe juste à côté de la lucarne du portier adverse (86e), les Toulousains laissent la coupe de France leur échappé sur un terrain difficile. Ce parcours formidable va permettre à ce club de toucher un beau pactole et de se tourner à 100% sur son objectif principal: la montée en CFA 2. 

 

 

Déclaration du site Footpy.fr par "Bob Marley".

 

Mélanie BRICHE (entraîneur de Toulouse Rodéo) : "un but pris trop vite sur une faute de marquage et d'attention. On aurait dû mieux entrer dans le match, être plus présents dans les duels, connaissant leurs qualités sur coup de pieds arrêtés avec de beaux gabarits. En première période on n'a pas su trop poser le jeu, en butant systématiquement sur le six, gaillard qui a tout remisé de la tête. En seconde on a mieux su le faire, on a eu des opportunités, on a maîtrisé le jeu. Bon match dans l'ensemble mais l'efficacité n'était pas au rendez-vous."

 

Stéphane ELLISALT (capitaine de Mont-de-Marsan) : "c'est toujours plus facile quand on marque d'entrée, surtout à l'extérieur. Après on a fait le dos rond et on su tenir tout le match. On savait que cette très bonne équipe qui joue en DH avec des éléments de niveau bien supérieurs. Sur la fin ça a été un peu plus difficile d'autant que l'on a pas su mettre le deuxième."

 

 


12/13 Midi-Pyrénées (Voir le résumé à 2:23)

Ali Benyahia

Photos: @CedricSoca

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article