Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

[Edito] FIFA Ballon d’or 2015 : La consécration du Golden boy Léo Messi !

[Edito] FIFA Ballon d’or 2015 : La consécration du Golden boy Léo Messi !

Après avoir laissé son trône durant deux saisons à Cristiano Ronaldo. Lionel Andrès Messi a de nouveau été couronné meilleur joueur du monde pour la cinquième fois de sa carrière. L’Argentin qui sort d’une année civile 2015 quasi parfaite avec son club du FC Barcelone en remportant tous les sacres majeurs est rentré en ce lundi 11 Janvier 2016 un peu plus dans l’histoire de son sport.

 

En remportant pour la cinquième fois (un record) le ballon d’or 2015, Messi est entré au panthéon des athlètes qui marquent leur discipline. Petit, le gamin de Rosario n’aurait sans doute jamais rêvé ou espéré avoir une carrière aussi belle et réussie et le meilleur reste encore à venir pour le Golden boy du Barça et de la sélection d’Argentine qui pour rappel ne compte que 28 printemps. Un record qui, osons le prédire sera inaccessible et difficile à atteindre ou à égaler pendant de nombreuses années. Une reconnaissance logique, un triomphe pour le meilleur joueur du siècle n’ayons plus peur de le dire. Un joueur aimé et admiré sur et en dehors des pelouses d’abord pour son humilité. Le meilleur compliment que nous puissions lui faire est de dire que Messi est devenu un atout pour le football. Sa longue, lumineuse et exemplaire carrière est inégalée. Et surtout, la Pulga ne se lasse pas de gagner, forgeant à chaque match un peu plus sa légende à la sueur de son front. Remercions le ciel d’être né à la même époque que le désormais quintuple ballon d’or et profitons de pouvoir encore admirer ses prouesses tant qu’il en est encore tant car toute bonne chose à une fin mais tant que Léo gardera cette flamme, le football en restera grandi.

 

Une bénédiction pour le football !

 

Ce lundi dans la salle du Kongresshaus de Zürich, nous avons vu un Léo Messi extrêmement heureux, satisfait de retrouver deux ans après un trophée qu’il peut désormais considérer comme étant le sien. A ses côtés, Cristiano Ronaldo pas franchement déçu et même très souriant (et c’est aussi une nouveauté) a sportivement accepté de perdre le prix tant convoité et sa poignée de main avec l’Argentin au moment de l’annonce de sa victoire par Kakà (dernier joueur à avoir battu le duo Messi – Cristiano dans la course au ballon d’or en 2007) semblait très sincère. Le Portugais avec un travail acharné a été (il faut le dire et c’est tout à son honneur) le seul joueur à avoir essayé de contester la suprématie de l’Argentin durant cette dernière décennie. Pourtant, la carrière de CR7 semble connaître une courbe descendante alors que celle du natif de Rossario, pur produit de la Masia est toujours au sommet de son art et si le physique tient, il lui reste encore de belles années devant lui. Beau geste de Messi après son couronnement. Un baiser à sa compagne Antonella Roccuzzo et une pour son «frère» Neymar comme il le dit lui-même: celui qui sera son successeur naturel au sein du club Azulgrana. Le Brésilien était radieux et heureux de vivre son premier gala FIFA aux côtés de ses deux idoles de jeunesse. Le Barça tient dans ses rangs deux cracks qui font envie au monde du football.

 

 

Ainsi donc et sans grande surprise, Messi a remporté son cinquième Ballon d'Or entrant un peu plus dans l’histoire de son sport. Avec ses cinq sacres sur les sept dernières années, il n’y a plus vraiment de doute sur l’identité du meilleur joueur de l'histoire. Leo a et continue d’écrire sa légende et de marquer son époque de par sa continuité dans l'excellence au fil du temps.

 

Le Gala sans Blatter aura été une réussite. Cristiano Ronaldo est apparu détendu entre les mailles du filet. Neymar a pris la troisième place, en attendant (peut-être) mieux à l’avenir. Le XI FIFA de l’année a compté comme chaque année son lot de surprises avec quatre joueurs du Barça et autant du Real Madrid, plutôt surprenant au vu de la saison des Blaugranas qui ont récolté cinq sur six au moment ou la Casa Blanca n'en a remporté aucun. Dans cette équipe, on aurait dû retrouver Buffon, le gardien de but de la Juventus, vainqueur du doublé en Italie et finaliste malheureux de la Ligue des champions à la place de Neuer, Piqué (ou Chiellini de la Juventus) en défense centrale et Busquets dans l'entrejeu. Pour Suàrez, c’était difficile d’y figurer parce que les trois positions avancées étaient toutes occupées par les trois finalistes de ce ballon d’or 2015.

 

En épluchant de prêt les votes, certains paraissent assez curieux. Si Arda Turan, Zlatan Ibrahimović ou encore Arjen Robben, par exemple, ont voté pour le Trident du FC Barcelone. Ni Kluivert ni Schweinsteiger, ni Godìn n’ont voté pour Messi. Le sélectionneur Espagnol Vicente del Bosque, s’est comme d'habitude montré impeccable dans ses choix: Messi, Cristiano et Iniesta. Le capitaine portugais (CR7) a élu comme meilleur entraîneur Ancelotti, Mourinho et Guardiola. Toutefois, Pep n’a pas eu droit au vote de Leo Messi qu’il lui a préféré Luis Enrique, son coach au Barça, le sélectionneur Chilien vainqueur de la Copa America Sampaoli et l’entraîneur de l'Atlético Madrid Diego Simeone. Si Neymar, a également opté pour Luis Enrique, le Brésilien a lui bien placé en deuxième position Guardiola et Sampaoli au pied du podium. Messi et Ney se sont élus entre eux et Leo a ajouté à son trio Suàrez et Iniesta au moment ou Ney a opté pour Rakitić et Suàrez également. Mais le Gala aura bel et bien été celui de Messi, le meilleur, tout simplement !

 

 

 

 

Le reste des récompenses !

 

Si l’Argentin Lionel Messi a remporté le FIFA Ballon d’Or – récompensant le meilleur joueur du monde – pour la cinquième fois, la milieu de terrain Américaine Carli Lloyd a obtenu son premier trophée de Joueuse Mondiale de la FIFA. L’entraîneur du FC Barcelone, Luis Enrique Martínez et la sélectionneuse américaine Jill Ellis ont également été récompensés pour la première fois en tant qu’Entraîneurs de l’Année FIFA respectivement pour le football masculin et féminin. La Distinction Fair-play de la FIFA a été décernée à toutes les organisations footballistiques et aux clubs du monde entier qui travaillent pour soutenir les réfugiés. Au nom de tous les lauréats, l’ancien international allemand Gerald Asamoah, qui œuvre activement pour le bien-être des réfugiés, a reçu le prix des mains de l’ancien capitaine de l’Afrique du Sud Lucas Radebe. Le Prix Puskás de la FIFA, qui récompense le plus beau but de l’année, a pour sa part été sélectionné à l’issue d’un vote auquel ont participé 1,6 million d’amateurs de football via FIFA.com, la chaîne de la FIFA sur YouTube et francefootball.fr. Cette distinction créée en l’honneur de Ferenc Puskás, capitaine et joueur vedette de la grande équipe de Hongrie des années 1950, est revenue au Brésilien Wendell Lira de Goianésia, qui avec 46.7 % des suffrages, devance Lionel Messi (33.3 %) et Alessandro Florenzi (7.1%). Concernant l’équipe type de l’année, ce sont plus de 20 000 footballeurs professionnels du monde entier ont voté au cours de ces derniers mois pour décider du FIFA FIFPro World XI 2015, onze-type de l'année, qui a été révélé au cours du Gala du FIFA Ballon d'Or, ce lundi 11 janvier.

 

L'équipe est composée des joueurs suivants :

Gardien : Manuel Neuer

Défenseurs : Thiago Silva, Marcelo, Sergio Ramos, Dani Alves

Milieux : Andres Iniesta, Luka Modric, Paul Pogba

Attaquants : Neymar, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Photos: Gettyimages

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article