Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

FC Barcelone : peut-il faire un 2ème triplé consécutif ?

FC Barcelone : peut-il faire un 2ème triplé consécutif ?

Un triplé (c’est-à-dire gagner le championnat, la coupe et la Ligue des Champions dans la même saison), c’est peu courant puisque seulement 7 équipes différentes l’ont fait. Le FC Barcelone fait partie de ce cercle très fermé après un triplé réalisé en 2008/2009, sous les ordres de Guardiola. Mieux, après la saison 2014/2015, le club catalan est le premier à réaliser un 2ème triplé historique en triomphant en championnat, en coupe contre l’Athletic Bilbao et en Ligue des Champions contre la Juventus Turin en finale. Le FC Barcelone de Luis Enrique peut essayer de battre un nouveau record historique : faire 2 triplés consécutifs. Et si c’était possible en 2016 ? La difficulté est très élevée, à eux d’écrire l’histoire pour l’éternité.

 

Après 6 mois de compétitions et un très grand nombre de matchs disputés, le FC Barcelone est toujours en lice dans toutes les compétitions auxquelles il participe. Ce Barça est une machine à gagner et confirme son statut de la saison dernière, et cela malgré un nombre important de blessures dont une longue absence de Messi au cours de la phase aller. La semaine du 25 janvier a vu un Barça plus que jamais en route pour rafler tous les titres nationaux. Une victoire en ¼ retour de la Coupe du roi, au Camp Nou contre l’Athletic Bilbao (assez compliquée, notamment en 1ère période et sans Busquets-Iniesta) le mercredi 27 janvier propulse les catalans en demi-finale. Le Barça a l’occasion de garder son titre en Coupe, notamment avec l’élimination précoce du Real Madrid contre un club de 3ème division, Cadiz, pour avoir aligné un joueur suspendu (Cheryshev). De plus, l’autre adversaire principal du Barça, l’Atlético Madrid a été éliminé au stade des ¼ de finale contre le Celta Vigo qui a surpris tout le monde au match retour en s’imposant 2-3 au Vincente Calderon.

 

 

Clairement, bien que le dernier carré reste relevé, le Barça est bien le grand favori pour s’emparer de nouveau de la Coupe du Roi. Il faudra passer en ½ finale le Valence d’un Gary Neville déjà fragilisé et dont les résultats ne sont pas à la hauteur. Le Barça en cas de qualification ira jouer en finale à Madrid le vainqueur d’une autre belle demi-finale, FC Séville-Celta Vigo. Même si sur le papier on peut penser que c’est un boulevard pour le Barça, la difficulté reste élevée. Surtout en finale, où sur un match, tout est possible, contre un adversaire qui a battu le Barça cette saison en phase aller (4-1 pour le Celta et 2-1 pour le FC Séville), bien que les matchs étaient aux Balaidos et au stade Sanchez-Pizjuan. La combativité et le très gros mental des Sévillans comme l’atteste la finale de la Super Coupe d’Europe entre les 2 formations (5-4 après prolongation, Séville était mené 4-1), ainsi que le jeu offensif et en possession du Celta peuvent gêner le Barça, bien que les galiciens sont en difficultés à cause de l’absence de leur joueur cadre, Nolito. Ces 2 équipes, comme Valence pour cette ½ finale n’auront rien à perdre et cela peut changer beaucoup de choses. D’ailleurs, mercredi prochain, au Mestalla, Valence aimerait bien faire tomber un Barça invaincu depuis 26 matchs, la dernière défaite remontant au 3 octobre 2015… à Séville ! Ainsi, le Barça sera confronté à plusieurs pièges qu’il faudra détourner, avec la pression d’assurer son statut.

 

Le samedi 30 janvier, c’était le grand choc attendu par la planète football et principalement par les supporters Blaugranas ou Colchoneros. Le Barça a réussi son test bien qu’il fut bousculé par un pressing très haut pendant une vingtaine de minutes, et également pendant la 2ème MT, face à de valeureux guerriers qui n’ont rien lâché à 9 contre 11. Le Barça a un énorme mental et est capable de réagir spontanément. Le but de Messi puis de Suarez (copie conforme lors du Clasico au Camp Nou la saison dernière) permet au Barça d’avoir une voie royale pour le titre de champion. Avec 3 points d’avance sur l’Atlético, et 4 sur le Real Madrid avec 1 match en moins, le Barça est dans une position très confortable. Ce Barça malgré des difficultés ou de matchs moyens arrivait à l’essentiel : gagner. Le Barça a réussi sa phase aller avec beaucoup de blessures, ponctués à une suspension longue (Piqué), et un banc faible. La 2ème partie de saison peut sembler bien plus favorable avec l’arrivée d’Arda Turan et Aleix Vidal qui renforcent considérablement le banc des remplaçants. De plus, le Barça a fait le plus dur lors de la phase aller, avec des déplacement à Bilbao, l’Atlético, au Celta Vigo, à Séville, au Real Madrid et à Valence. Il faut mentionner notamment les victoires contre l’Atlético Madrid (1-2) et le Real Madrid (0-4) chez eux. La majeure partie des déplacements difficiles ont été effectués et tout ce beau petit monde sera reçu au Camp Nou.

 

Le FC Barcelone a en tout cas de nombreux jokers pour arriver au bout d’une de ses missions : garder son titre de champion. Cette 2ème partie de saison ne sera pas une partie de plaisir avec un enchaînement important de matchs en février avec le championnat, la Copa del Rey et la Ligue des Champions qui revient bientôt en février, un mois crucial. En championnat, le Barça aura droit ainsi à un déplacement au Madrigal (Villareal), à Eibar dans un tout petit stade, où le club basque réalise une saison remarquable. Le déplacement à Anoeta contre la Real Sociedad est un lieu maudit pour le Barça qui ne s’est plus imposé là-bas depuis le 5 mai 2007 ! Et puis, ne pas oublier le Clasico contre le Real qui reste toujours un match particulier. Toutefois, ce gros match sera situé à la 31ème journée, et le Barça peut très bien avoir le luxe de perdre ce match s’il n’a pas grillé ses jokers entre-temps. Ainsi, le Barça à l’heure actuelle est dans une très situation, même si la Liga n’est pas gagnée. En effet, est-ce que les joueurs seront présents physiquement jusqu’au bout, surtout avec le marathon de février ? Luis Enrique va devoir gérer cela comme il faut.

 

 

Le club n’est pas à l’abri d’une blessure, par exemple, l’absence de Jordi Alba et de Piqué simultanément peut devenir très délicate, Vermaelen ou Jérémy Mathieu en arrière gauche n’ayant pas le niveau adéquat pour évoluer dans un club comme Barcelone. Avec l’hypothèse d’avoir 6 points d’avance sur l’Atlético et 7 sur le Real Madrid, le football va très vite et la moindre petite mauvaise série peut tout relancer. Ainsi, au Barça de profiter de cette avance, d’avancer petit à petit et d’avoir la chance de ne pas subir des blessures ou de s’effondrer mentalement.

 

En Ligue des Champions, c’est évidemment la compétition où il va être le plus difficile de garder son titre. C’est dans la plus belle des coupes européennes que la difficulté sera aussi dur que de gravir l’Everest. Après une phase de poule convenable, en y terminant 1er devant des équipes corrects comme la Roma ou Leverkusen, le Barça a déjà un vrai test dès les 1/8ème de finale contre Arsenal prétendant au titre de champion en Angleterre. La saison dernière, le Barça a démontré toute sa classe en réalisant un parcours exceptionnel, en battant respectivement Manchester City, le Paris Saint-Germain, le Bayern Munich et la Juventus Turin, soit que des champions en titre. Le Barça est capable de reproduire ça, mais pourra-t-il le faire une deuxième année de suite ? Seul l’avenir nous le dira, mais en tout cas, le Barça n’a pas hérité du 1/8ème le plus facile, et le déplacement à Londres pour le match aller ne sera pas facile, le Bayern peut en témoigner. Surtout, les cadors seront là comme l’Atlético, le Real ou encore, le vainqueur de Bayern Munich-Juventus Turin, des équipes aussi prétendantes pour la coupe aux grandes oreilles. Mais dans tous les cas, on ne sait pas pour cette compétition ce que sera la situation du Barça, s’il sera toujours dans cette forme favorable ou dans une mauvaise situation à cause de diverses blessures, au fur et à mesure d’une compétition extrêmement relevée. Surtout, il y a aussi les enchaînements de matchs qu’il ne faut jamais négliger, par exemple début avril avec le Clasico et tout de suite après, le match aller en ¼ de finale de Ligue des Champions. Le calendrier aura aussi son importance pour que le Barça puisse réaliser cet exploit d’un nouveau triplé.

 

 

Ainsi, avec une place de leader en championnat, à 3 matchs de remporter la Coupe et toujours là en Ligue des Champions, le Barça est une équipe en pleine confiance avec la meilleur attaque du monde (Messi, Neymar et Suarez). On peut préciser la présence de l'actuel meilleur joueur du monde, l’actuel pichichi (19 buts en championnat, à égalité avec Cristiano Ronaldo) et un futur crack. Le milieu Busquets-Iniesta-Rakitic avec éventuellement Arda Turan en joker de luxe est extraordinaire et indispensable pour que le trio MSN fonctionne dans les meilleures conditions. On peut citer également les gardiens comme Bravo qui sont toujours décisifs, dernièrement cet arrêt des pieds à bout portant face à Griezmann qui empêche l’Atléti d’égaliser à 2-2. Le Barça a une équipe qui a la possibilité de réaliser ce second triplé consécutif. Pourtant, les derniers matchs contre Bilbao, Malaga ou Atlético a vu un Barça en difficulté lors des entames de match, ce qui montre que ce Barça peut être vulnérable. Ainsi, les titres nationaux ne sont pas gagnés d’avance, et ce chemin du triplé sera très long et difficile au fil de la saison, surtout pour de nouveau remporter la Ligue des Champions. Mais le Barça de Luis Enrique ne recule devant rien et peut marquer à jamais l’histoire du club, avec l’occasion de faire un exploit exceptionnel, pour une équipe exceptionnelle. C’est peut-être le moment ou jamais aujourd’hui, réponse fin mai.

 

Raphael Benbouhou

Photos: Gettyimages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article