Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

Liga BBVA (J29)| FC Barcelone 6-0 Getafe CF : La vengeance est un plat qui se mange froid !

Liga BBVA (J29)| FC Barcelone 6-0 Getafe CF : La vengeance est un plat qui se mange froid !

Le Barça s'est une nouvelle fois baladé au Camp Nou sous un beau soleil printanier en disposant aisément de Getafe (6-0) au terme d'une véritable exhibition footballistique. Les Catalans qui ont une fois encore cette saison manqué un pénalty n'ont toutefois pas eu à trop forcer leur talent ou à dépenser beaucoup d'énergie pour venir à bout d'une formation Madrilène dont la fin de saison risque d'être extrêmement compliquée.

 

Ceux qui pensent que la Liga est un championnat médiocre et à deux vitesse. Levez la main je vous prie ! Ceci n'est évidemment pas notre avis, c'est simplement le FC Barcelone qui est inarrêtable et le pauvre Getafe en ce samedi après-midi (16H00) l'a appris à ses dépens. Certes, le quatrième club de la capitale Espagnole n'a pas fait grand chose. Pire, il a laissé le terrain ouvert au Barça (avec un Suàrez qui plus est remplaçant) mais quand Neymar et Messi sont dans un bon jour, ils ne laissent même pas les miettes à leurs rivaux. Le titre de champion d'Espagne ne fait désormais presque aucun doute puisque la formation de Luis Enrique doit uniquement gérer intelligemment son avance sur l'Atlético Madrid (vainqueur 3-0 dans la soirée du Deportivo La Corogne) qui a un calendrier d'ici à la fin de saison relativement à sa portée. Le vrai débat sur le potentiel réel de cette équipe Barcelonaise est ailleurs, en réalité. Tout le mode se demande si elle réussira (ou pas) à conserver son titre Européen et devenir la première à le faire? Personne ne l'a réalisé depuis la création de la Champion's League.

 

 

FC Barcelone 6-0 Getafe CF : Le film du match

 

Pour ce match face à Getafe, Luis Enrique Martìnez avait la veille annoncé la couleur. La visite du club de la banlieue Madrilène était l'un de ces matchs qui permet d'exploiter en profondeur le banc en donnant du repos à certains cadres pour recharger leurs batteries et d'être au top physiquement pour des échéances plus importantes face à des oppositions bien plus ardues que celle proposée par les camarades de Pedro León. Exempté donc Luis Suàrez qui assistait du banc des remplaçants à la promenade de santé de ses coéquipiers. Le technicien Asturien ne s'est pas arrêté à son attaquant Uruguayen. Plusieurs changements dans l'habituel XI rentrant ont eu lieu. Des rotations qui n'ont cependant pas véritablement changé le style de jeu du Barça. Il faut dire qu'en face se dressaient des Azulones qui restent sur neuf matchs (avec celui-ci) sans victoire en championnat et qui au train où vont les choses filent tout droit en Segunda A (deuxième division Espagnole. Ndlr). Au Camp Nou, la résistance des poulains de Fran Escribá aura duré en tout sept petites minutes. Il est vrai que la chance a joué un rôle important dans l'ouverture du score des Blaugranas puisque c'est l'infortuné Juan Rodríguez qui débloquait le marquoir en trompant son propre gardien. Toutefois la conclusion malheureuse de cette action fut anecdotique d'autant que dès le coup d'envoi de cette partie, Iniesta, Arda Turan ou encore Sergi Roberto ont confisqué le cuir, se créant une multitude d'opportunités en trouvant les espaces avec une facilité déconcertante facilitant ainsi la connexion devant entre Messi, Neymar Jr et Munir El Haddadi. Le résultat final: une avalanche de buts mais surtout d'occasions créées dans une première mi-temps assez insolite ou Claudio Bravo et sa défense se limitaient à exercer le rôle de spectateurs non payants lors des 45 premières minutes.

 

Avec tant de facilité, peu de personnes s'étonnaient de voir Messi et Neymar marquer des buts de haute facture. La fête aurait été totale si l'on excepte l’énième pénalty raté par le quintuple ballon d'or. Une peine maximale erronée qui devrait alimenter tout type de débat sur la façon dont la Pulga l'a exécutée. Avant ce coup de pied de réparation manqué, les Catalans avaient déjà fait le break. En effet, sur une ouverture poétique de ´Don' Andrès Iniesta pour Messi dans la surface de vérité. L'Argentin rate sa frappe mais celle-ci se transforme comme par miracle en passe décisive pour Munir qui de la tête doublait la mise devant un Vicente Guaita impuissant 2-0 (19'). Forts de leurs deux buts d'avance, les Catalans loin de lever le pied continuent de dérouler et auraient même pu bénéficier de deux autres pénalties. D'abord sur cette série de dribbles de Neymar Jr dans la surface adverse qui oblige Santiago Vergini à intervenir d'une manière assez limite, Monsieur Pedro Jesús Pérez Montero, l'arbitre Andalou de cette partie laisse courir. Il faut avouer que l'international Auriverde en a un peu trop rajouté au moment de s'écrouler. La deuxième supposée faute deux minutes plus tard était sans doute bien plus flagrante. C'est d'ailleurs encore l'ancien joueur de Santos qui passe de vitesse deux adversaires directs avant de s'engouffrer à l'intérieur de la zone de vérité. Le Brésilien tente par la suite de s'infiltrer entre deux défenseurs de Getafe avant de s'écrouler suite à un léger contact avec Pedro Leòn mais l'arbitre ne siffle toujours rien.

 

 

Les visiteurs s'en sortent pas mal au vu de ce qu'ils subissent mais ce n'était que partie remise. Après avoir vu la barre transversale repoussé une tête de Gerard Piqué monté apporter le surnombre en attaque sur un corner. Neymar jusque là malchanceux allait se faire justice lui-même en marquant le troisième but. À la suite d'un énorme travail de Sergi Roberto, Messi alerte en profondeur son compère Brésilien qui rentre dans la surface avant de battre le pauvre Guiaita d'une superbe frappe croisée qui termine dans le petit filet 3-0 (32'). Munir qui continue de donner satisfaction cette saison à chaque fois que Luis Enrique lui donne sa chance est très présent et surtout offre de nombreuses solutions à ses camarades. Mais que serait un match du FC Barcelone sans un but de Lionel Messi? Le meilleur joueur du monde qui avait manqué un penalty ne voulait pas rentrer au vestiaire sur cette mauvaise note. La Pulga s'est donc débarrassé avec une aisance incroyable de deux adversaires avant d'armer une frappe du gauche surpuissance qui termine au fond des filets 4-0 (40'). Le dernier but d'un premier acte à sens unique qui a vu les Azulgranas faire cavaliers seuls. Quatre buts marqués, trois poteaux et un pénalty raté. Rien que ça !

 

En seconde période, pensant sans doute au match de Champion's League de mercredi face à Arsenal. Les Culès vont quelque peu lever le pied mais la faiblesse de Getafe et la technique des cracks Catalans ont toutefois permis au public présent au Camp Nou de ne pas trop s'ennuyer. Les locaux en marchant vont mettre cinq petites minutes pour corser l'addition. Le temps pour Neymar de profiter d'un ballon servi sur un plateau par le quintuple ballon d'or pour s'offrir un doublé 5-0 (50'). Réduits à de simples faire-valoir, les joueurs de Getafe vont définitivement sombrer en encaissant un sixième but. Sur un corner ou les visiteurs se montrent une nouvelle fois nonchalants, Piqué prolonge le cuir au second poteau pour Arda Turan qui tente un retourné acrobatique qui fait mouche 6-0 (57'). Le Barça n'a plus d'adversaire et il reste encore plus d'une demi-heure à jouer. Luis Enrique va profiter de cette large avance au score pour donner du temps de jeu à certains joueurs qu'ils n'ont pas eu trop l'occasion cette année de s'exprimer. Le technicien Asturien sort Iniesta et Jérémy Mathieu à l'heure de jeu. Les deux hommes laissent place respectivement à Samper et Vermaelen avant d'en faire autant huit minutes plus tard en rappelant sur le banc Gerard Piqué ovationné à sa sortie par les aficionados du Barça. L'ancien coéquipier de Cristiano Ronaldo à Manchester United cède sa place à Marc Bartra (68').

 

Malgré plusieurs changements importants, Neymar et Messi vont tenter de donner un peu plus d'ampleur au tableau d'affichage mais les deux Sud Américains ont dû faire face à un Guiaita qui a sauvé à plusieurs occasions son équipe d'une déroute encore plus sévère. En fin de partie, Claudio Bravo a eu un peu plus de travail. Le portier Chilien a dû intervenir à quelques reprises pour garder sa cage inviolée. Très peu sollicité lors du premier acte, on l'a vu à plusieurs reprises en deuxième période faire des exercices d'étirements afin de rester chaud et garder sa concentration dans l'un des matchs les plus faciles pour lui depuis qu'il évolue au club Culè. Facile, très facile cette démonstration du Barça qui avec une nouvelle journée en moins se rapproche encore un peu plus du titre.

 

 

Impossible que Le Barça perde cette Liga !

 

Le FC Barcelone se devait pour plusieurs raisons de s'imposer face à Getafe pas seulement pour le championnat mais surtout pour laver l'affront de la polémique qui avait entouré le match aller. Rappel des faits: Le club de la banlieue Madrilène avait accusé les joueurs Catalans de lui avoir manqué de respect en interrompant la conférence de presse d'après match de leur entraîneur. En effet, Dani Alves, Gerard Piqué et d‘autres de leurs camarades avaient voulu s'amuser pour fêter Halloween en se déguisant avec des masques et ils l'ont fait devant les journalistes dans la salle de presse du stade au moment ou Francisco Escribá Segura répondait aux questions de ces derniers. Mais bien plus grave, le club de la banlieue Madrilène, photos à l'appui avait accusé les Blaugranas d'avoir saboté les vestiaires et les toilettes du club, une affirmation évidemment démentie avec force par l'ensemble du club quintuple champion d'Europe mais cette polémique a été par la suite alimentée voir amplifiée plusieurs jours par la presse Madrilène pro Real qui a voulu profiter de cette pseudo polémique pour tenter de déstabiliser le club Catalan. Ainsi donc, la presse de Barcelone notamment Sport et Mundo Deportivo dans leur édition du samedi ont voulu rappeler ces événements malheureux du match aller en demandant aux joueurs de Luis Enrique de laver l'affront et d'offrir à leurs supporters une vengeance. Une vendetta sportive. Il suffisait de demander. Si ce score tennistique (6-0) montre la supériorité du groupe de Luis Enrique, il confirme surtout la très mauvaise passe que traverse la formation de Getafe qui vient d'inscrire un seul misérable petit point sur les 27 possibles lors de ses neuf ultimes sorties en Liga BBVA.

 

En plus de cette victoire, Luis Enrique a profité de la faible opposition pour faire quelques rotations dans sa formation. Dani Alves, Sergio Busquets et Ivan Rakitić ont été laissés au repos. Plus surprenante par contre la non titularisation de Luis Suàrez. El Pistolero meilleur buteur du club cette saison avec 42 réalisations toutes compétitions confondues est resté par précaution sur le banc. L'Uruguayen qui compte dans son escarcelle quatre cartons jaunes était sous le coup d'une suspension en cas de nouvel avertissement. C'est pourquoi son entraîneur a opté pour la sagesse ne prenant pas le moindre risque afin de pouvoir compter sur ses services au Madrigal lors du week-end prochain quand le Barça ira défier sur ses terres Villarreal. Une décision symbolique qui confirme que Luis Enrique préfère l'avoir face au sous-marin jaune quitte à prendre le risque de faire sans lui le match suivant lors du très attendu Clàsico au Camp Nou face au Real Madrid. Avec ou sans changements, ce FC Barcelone reste tout de même largement supérieur à presque toutes les autres équipes qui composent cette cuvée 2015-2016 de la Liga BBVA. Les Blaugranas ont fait de Getafe un simple sparring-partner. En effet, cette rencontre fut l'une des plus tranquilles cette saison notamment pour Claudio Bravo qui n'a quasiment rien eu à faire. À la pause citron, le club champion d'Espagne en titre menait déjà 4-0. En deuxième période, les camarades d'Aleix Vidal ont ajouté deux nouvelles réalisations. Le Barça aurait pu amplifier ce résultat mais les nombreux changements apportés par l'entraîneur Asturien ont permis aux visiteurs de respirer et de passer la dernière demi-heure de cette partie sans gros dégâts.

 

Le Barça enchaîne donc par un douzième succès consécutif en championnat en est en passe d'établir un nouveau record de points dans une Liga qui est impossible désormais de perdre. Le record du club de 100 points sous l'ère du regretté Tito Vilanova (2013-2014) est plus que jamais menacé. Les Catalans comptent actuellement 75 unités et lors des neuf journées restantes, aucune formation ne semble en mesure de pouvoir les inquiéter eux qui poursuivent leur série d'invincibilité avec dorénavant 37 matchs sans revers toutes compétitions confondues. Un véritable Tsunami dont le seul véritable objectif désormais est la conservation du sacre Européen, celui national n'étant plus qu'une question de temps.

 

 

Statistiques clés:

 

3- Messi a atteint la barre des onze passes décisives en Liga BBVA cette saison. Ce samedi, il en a fournies trois. Une première dans sa carrière puisqu'il n'avait jamais réussi auparavant un tel exploit en championnat.

 

4- La dernière fois que le Barça avait terminé le premier acte en menant au score 4-0, c'était encore une fois face à ce même Getafe en avril dernier. Ce match se termina également sur la marque de six buts à zéro.

 

6- Comme le nombre de pénalties obtenues par Neymar Jr cette saison en championnat. Un record dans les cinq grosses ligues Européennes que le Brésilien partage avec Vardy, l'attaquant de Leicester.

 

10- Le nombre de pénalties manqués cette saison par Messi, Neymar Jr et Suàrez. Le trident du Barça marque énormément mais sur le point des onze mètres, son pourcentage s'arrête à 50%. Messi en a transformé 4 sur 8, Neymar 4 sur 8 également au moment où Suàrez se contente de 2 sur 4.

 

L'homme du match:

 

Lionel Messi: Il rate un pénalty (son quatrième cette année) mais cette statistique reste sans importance puisqu'il se rattrape avec trois passes décisives et marque le but du 4-0 de l'extérieur de la surface de réparation. L'Argentin banalise l'extraordinaire et régale chaque week-end.

 

 

Le pire:

 

Pedro León: Censé être l'élément le plus technique de Getafe, il a semblé l'avoir oublié. Certes, contre Barcelone, c'est très difficile mais qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas?! .... Des années lumières du joueur qui criait au scandale demandant à José Mourinho plus de temps de jeu du temps où il portait la tunique des Merengues.

 

La déclaration :

 

Andrès Iniesta (Milieu de terrain du Barça) : "37 matchs sans perdre, c’est énorme mais nous voulons poursuivre cette série pour remporter la Liga. Nous avons été très efficaces et nous n’avons pas laissé respirer notre adversaire. Ouvrir le score si rapidement nous a facilité la tâche. Contre Arsenal, nous aurons l’avantage du score et du terrain. Notre adversaire est dangereux. Nous devrons être à 100%. Nous voulons passer au tour suivant et nous avons du respect pour Arsenal".

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Photos: Gettyimages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article