Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

Liverpool-Manchester United : a big Derby from England

Liverpool-Manchester United : a big Derby from England

Vendredi 26 février à Nyon, en Suisse, tirage au sort pour le compte des 1/8ème de finale d'Europa League. Au 5ème tirage, le destin a voulu que les deux ennemis du Nord-Ouest de l'Angleterre s'affrontent en 1/8ème de finale de Ligue Europa. Par ailleurs, les deux clubs ne se sont jamais affrontés dans le cadre d'une coupe européenne ! Alors, l'honneur des deux clubs est en jeu, surtout que ce match ne se limite pas qu'au football et va plus loin que l'on ne le pense.

 

Au stade précédent, Manchester United à Old Trafford élimine le club danois de Midjtylland (victoire 5-1 alors que les mancuniens se sont inclinés à l'aller 2-1). 55 kilomètres plus loin, à Anfield, Liverpool sort Augsbourg, grâce à un pénalty de Milner en tout début de rencontre, alors qu'une semaine plus tôt, les Reds font 0-0 en terre allemande. Les deux clubs anglais remplissent leur contrat et peuvent espérer faire quelque chose dans cette compétition pour rendre plus juteux leur saison. En effet, les deux clubs déçoivent quand même en Premier League : Manchester United, a investi des sommes colossales lors du dernier mercato estival et n'est que 6ème de Premier League (47 points). A 3 points de retard de son voisin (Manchester City, avec un match en moins), arracher la place de barrage en Ligue des Champions semble compliquée, d'autant que West Ham (5ème) est aussi un concurrent sérieux pour cette 4ème place, en plus du retard accumulé. En dehors des résultats, les Red Devils déçoivent aussi par rapport au jeu proposé sur le terrain et le technicien hollandais, Louis Van Gaal est toujours sur un siège éjectable, malgré un bel enchaînement (Arsenal puis Watford), avant de s'incliner à West Bromwich. Quant à Liverpool, c'est aussi triste, classé 7ème, à 3 points de Manchester United (avec un match en moins). La gestion du club est loin d'être parfaite (par exemple en terme de recrutement), et les Reds peuvent faire mieux. Toutefois, la venue d'un coach prestigieux comme Jürgen Klopp apporte un effet et actuellement, Liverpool reste sur 3 victoires consécutives, dernière en date à Crystal Palace. Mais n'oublions pas que les Reds peuvent être irréguliers : en effet, ils sont capable de tout, comme vaincre Chelsea, Leicester, 2 fois Manchester City et puis perdre face à des équipes plus modeste qu’eux. En dehors du championnat, en regardant les coupes, Liverpool est déjà éliminé en FA Cup et a perdu malheureusement en finale de la Coupe de la Ligue anglaise (face à Manchester City) aux tirs au but. Manchester United est toujours en lice en FA Cup, plus précisément en ¼ de finale contre West Ham.

 

Dans l'ensemble, sur le plan national, les deux clubs peuvent mieux faire et sont attendus plus haut au classement. Les deux clubs anglais peuvent alors rendre leur saison plus excitante avec ce 1/8ème d'Europa League, où leur honneur est en jeu. Il faut rappeler que le Derby of England s'est déjà déroulé 2 fois cette saison en championnat, à l'avantage de Manchester United (Les Red Devils ont gagné les 2 confrontations, 3-1 et 0-1). Ainsi, c'est l'occasion pour Liverpool de prendre sa revanche sur deux duels ou pour United de confirmer. De plus, ce match aller/retour est aussi une opportunité pour l'un d'entre eux de rendre sa saison bien plus positive, par le biais de l'honneur, qui plus est lorsque c'est la première fois qu'un The Derby of England se déroule en coupe d'Europe ! Alors regardons de plus près ce qu'est The Derby of England, afin de se rendre compte de l'enjeu.

 

 

Manchester United-Liverpool : derby entre les deux plus grands clubs anglais

 

Les deux clubs concernés sont les équipes les plus titrées du football anglais. United a 20 titres de champion d'Angleterre, dont 13 remportés sous les ordres du très grand Sir Alex Ferguson, entre 1993 et 2013 (dernier titre en championnat à ce jour). Par ailleurs, les mancuniens ont en leur possession 11 Coupes d'Angleterre (la dernière remportée remonte à 2004) et 4 Coupes de la Ligue anglaise. Surtout, Manchester United a gagné 3 fois la Ligue des Champions : d'abord, en 1968 (4-1 contre le Benfica Lisbonne du grand Eusebio) avec une équipe merveilleuse composée de légendes comme George Best, Bobby Charlton (tous les deux buteurs en finale), dirigée par Sir Matt Busby (5 titres de champion d'Angleterre). La deuxième Ligue des Champions arrive en 1999, lors de leur fameux triplé. United arrache la victoire en marquant deux buts dans le temps additionnel par Teddy Sheringham et par l'un des plus grands surpersub de tous les temps : monsieur Solskjaer. Enfin, le dernier en date est en 2008 avec une équipe composée de Cristiano Ronaldo, Paul Scholes, ou Tevez pour ne citer qu'eux, contre Chelsea après une belle séance de pénalty (1-1 score final, 6-5 aux TAB).

 

Liverpool a aussi un palmarès ô combien riche comme son ennemi. 18 titres de champions d'Angleterre, bien que les Reds n'ont plus remporté le championnat depuis 1990. S'ajoute à cette collection 7 Coupes d'Angleterre (la plus récente date de 2006) et 8 Coupes de la Ligue anglaise. Enfin, Liverpool est le club anglais ayant le plus remporté de Ligue des Champions, au nombre de 5 : tout commence en 1977, avec une victoire 3 buts à 1 en finale contre le Borussia Mönchengladbach de Jupp Heynckes en pleine période d'apogée pendant les années 1970. L'année suivante, les Reds remportent leur deuxième Coupe aux grandes oreilles consécutives, cette fois contre les Belges du FC Bruges, sous le score de 1-0, Kenny Dalglish est l'unique buteur. Cela permet à des joueurs comme Roy Clemence ou le capitaine Hughes de remporter aussi une 2ème Ligue des Champions. La 3ème arrive en 1981 au Parc des Princes à Paris, lorsque Kennedy marque le seul but du match contre le Real Madrid de Santillana. Puis, les deux dernières Ligue des Champions gagnées par Liverpool se sont déroulés après une séance de tirs aux buts. D'abord en 1984 contre l'AS Roma (1-1 score finale, 4-2 aux TAB) et enfin en 2005, face à l'AC Milan d'Ancelotti, lorsque l'équipe dirigée par Benitez remonte un handicap de 3 buts et Shevchenko rate son pénalty en bouquet final. Un grand coach est à citer, il s'agit du grand Bob Paisley, entraîneur de Liverpool de 1974 à 1983 : il remporte 6 championnats d'Angleterre, 3 Ligue des Champions, 1 coupe de l'UEFA et 3 Coupes de la Ligue anglaise.

 

 

Une rivalité déjà économique

 

Pour mieux comprendre l’histoire de cette rivalité, considérée au même niveau qu’un Superclasico Boca-River, qu’un Clasico Barça-Real ou le Derby della Madonnina Inter-Juventus, tout débute à la Révolution Industrielle. Manchester et Liverpool sont deux villes industrielles de premier plan, et forcément, les deux villes sont concurrentes, autour d’une compétition économique et industrielle. Manchester dès le XVIIIème siècle est une ville très peuplée, gros producteur de textile et est un représentant très important du Nord de l’Angleterre, tandis que Liverpool possède l’un des plus grands ports du monde, indispensable pour l’activité économique du pays.

 

Au XIXème siècle, les tensions économiques sont présentes entre les deux villes industrielles, notamment à cause de la construction du Manchester Ship Canal en 1894. C’est un canal de navigation de 58 kilomètres : il permet un accès direct à la mer d’Irlande, très important pour les échanges commerciaux. De plus, ce canal permet d’accéder directement à Manchester (qui n’a pas accès à la mer) et donc, de ne plus transiter au port de Liverpool. Les politiciens de Liverpool fut opposé à la construction de ce canal, initiée par des marchands mancuniens, puisqu’en effet, ce canal permet de contourner les taxes portuaires de Liverpool. Cela permet d’assurer en quelque sorte une indépendance économique à Manchester, surtout pour ses propres exportations (coton, textile) ou même importation, histoire de recevoir les produits sans passer par le port de Liverpool. En conséquence, Manchester possède sa propre route commerciale et s’enrichit tandis que Liverpool perd du terrain à cause d’une dépendance des taxes de marchandises perçues dans son port. Par ailleurs, cela fait naître une certaine rancune entre les deux villes à la fin du XIXème siècle. Alors, les tensions existent et s’intensifient entre la classe ouvrière de Liverpool et de Manchester, trois mois avant la toute première trace de rivalité sportive entre les deux villes. Le championnat d’Angleterre 1894 voit Newton Health (qui n’est autre que l’équipe fondatrice de Manchester United) terminer dernier du championnat. Le club mancunien doit gagner ses matchs de barrages contre un promu, un certain Liverpool, invaincu durant toute la saison en deuxième division. L’issue des barrages amène Liverpool en 1ère division au détriment de Newton Health reléguée alors en deuxième division. Au XXème siècle, les deux villes continuent d’être des rivaux régionaux forts économiquement.

 

Donc, elles ont beaucoup de similitudes et de différences qui ont véritablement développé une certaine rivalité entre Manchester et Liverpool, en plus que ce sont les deux clubs les plus titrés du pays (voir la partie précédente). Ce sont également des lieux forts de la culture populaire, par exemple en musique, avec les Beatles issus de Liverpool ou les Bee Gees à Manchester. Surtout, Liverpool et Manchester ont tous les deux des différences par rapport au reste de l’Angleterre : la géographie bien sûr puisque les deux clubs sont situés dans le Nord-Ouest alors qu’une bonne partie des clubs anglais sont localisés dans le Sud, notamment autour de Londres. Par ailleurs, le contraste géographique entre ces cités industrielles et Londres constituent une bonne différence. De plus, le poids de l’histoire est bien là et la richesse historique de ces deux clubs se démarque des nouveaux-riches comme Chelsea (son propriétaire est Abramovich, oligarque russe) ou Manchester City (détenu par le City Football Group, dont cette société est gérée par Abu Dhabi United Group, son fondateur Mansour bin Zayed Al Nahyan, natif des Emirats Arabes Unis).

 

 

La rivalité sportive

 

La rivalité entre les deux villes existe déjà depuis un certain temps. Mais la rivalité sportive entre les deux clubs prend une véritable dimension à partir des années 1960. En 1962, Liverpool revient dans l’élite et les deux clubs se retrouvent eux-mêmes dans une concurrence directe pour la première fois à partir de 1964. Effectivement, les deux clubs raflent à eux-seuls 4 titres de championnats entre 1964 et 1967 (United : 1965 et 1967 ; Liverpool : 1964 et 1966). Les deux clubs se revendiquent alors comme les meilleurs du pays, chacun possédant 7 titres de champions d’Angleterre. Après les années 60, Liverpool profite des années 70 et 80 pour acquérir un nombre abondant de titres de champions, pour en arriver à 18 en 1990. Mais Sir Alex Ferguson arrive à partir de 1986 à Manchester et on connaît la suite à partir de 1993, lorsque Manchester United redevient champion d’Angleterre, 26 ans après le précédent titre. Et surtout, Fergie a sorti une phrase en 1986 que personne n’oubliera et restera dans les annales : «Nous allons faire descendre Liverpool de son putain de perchoir ».

 

Mais dans le même temps, la tendance du hooliganisme revient en Angleterre, après une activité importante de celui-ci à partir de la fin du XIXème siècle, jusqu’à la 1ère guerre mondiale. Le hooliganisme est assez important dans les années 60 puisqu’on relève 25 incidents par saison dus en grande partie aux hooligans anglais, selon un article historique du Guardian. Evidemment, les affrontements entre hooligans de Liverpool et de Manchester United existent et ont toujours connu des incidents. En dehors du hooliganisme, Manchester United et Liverpool font parties des clubs les plus populaires à l’échelle mondiale. La rivalité entre les deux clubs est évidemment soulignée par les provocations entre supporters liées directement au football. En effet, en dehors de la violence, les fans des deux équipes n’hésitent pas à raviver de mauvais souvenirs pour leur ennemi en chantant des souvenirs traumatisants. Par exemple, ceux de Liverpool mettent en avant le drame de Munich : il s’agit d’un crash aérien comme le drame de Superga, se déroulant le 6 février 1958. Manchester United revient d’un déplacement en Coupe des Clubs Champions contre l’Etoile Rouge de Belgrade, où les mancuniens viennent de se qualifier pour les ½ finale. Après une escale à Munich, l’avion a des difficultés à décoller et à la troisième tentative, l’avion prend beaucoup de vitesse mais ne parvient pas à décoller de la piste. L’avion fonce et heurte de plein fouet une maison et un entrepôt de carburant. 8 joueurs (dont Duncan Edwards, considéré comme un futur grand joueur à l’époque) et 3 membres du staff du club, avec 10 autres personnes décèdent à la suite de ce terrible accident. En revanche, les supporters de Manchester United n’hésitent pas à chanter en faveur de la Tragédie de Hillsborough : ce drame a lieu le 15 avril 1989 à Sheffield, dans le stade de Hillsborough, pour le match opposant Liverpool à Nottingham Forest, en demi-finale de Coupe d’Angleterre. La police face aux très nombreux fans de Liverpool décide d’ouvrir un autre accès, sauf que cela amène à une tribune déjà pleine. A cause des mouvements de foule dont la bousculade, le bilan est dramatique puisqu’on relève 96 morts et 766 blessés. Ces deux événements tristement célèbres sont traumatisants pour le football anglais.

 

Ce match en tout cas est plus qu’un derby, c’est carrément une sorte de guerre lorsqu’on se réfère aux propos de Lou Macari, ancien milieu de Manchester United de 1973 à 1984 : « Toutes les rencontres étaient rapides et féroces. Il n’y avait pas de quartier d’un côté comme de l’autre. C’était tacle après tacle. Quand vous arriviez à prendre le dessus sur eux, vous aviez réussi quelque chose d’exceptionnel. »

 

 

Les meilleurs The Derby of England

 

L’histoire du plus grand Derby d’Angleterre est grande, puisque pas moins de 194 matchs ont été disputés entre les deux formations. Dans ces 194 rencontres, Manchester United a remporté 79 fois la victoire contre 64 en faveur de Liverpool et 51 matchs nuls. En continuant dans les statistiques, Ryan Giggs est le joueur ayant le plus disputé de The Derby of England avec 48 matchs. Pour les meilleurs buteurs, 3 sont ex-aequo avec 9 buts inscrits : George Wall (mancunien de 1906 à 1919), Sandy Turnbull (également Red Devils de 1906 à 1915) et enfin un natif de Liverpool, Steven Gerrard, joueur des Reds de 1998 à 2015.

 

Ainsi, des duels entre les deux clubs ennemis ont marqué les esprits. En se focalisant sur les confrontations en championnat, tout commence au début de la saison 1895-1896 : ça peut paraître dérisoire puisque Liverpool et Newton Health sont en deuxième division. Pourtant, le 12 octobre 1895, Liverpool humilie son adversaire et plante un 7-1, considéré encore à ce jour comme la plus large victoire des Reds contre son ennemi. Autre grande victoire de Liverpool, celle du 25 mars 1908, le match se terminant à 7 buts à 4 ! Autre score mémorable en faveur des Reds, une manita réalisée à domicile le 19 septembre 1925. Du côté de Manchester, leur victoire 6 buts à 1 le 5 mai 1928 ou une manita faite maison le 11 septembre 1946 ne peuvent pas passer inaperçu. Ces victoires relevées se sont déroulées à domicile, mais il y a eu également de grandes victoires en terre ennemie : le 13 décembre 1969, Manchester s’impose à Liverpool 1-4. Concernant Liverpool, les Reds aiment bien infliger à Old Trafford le score de 3-0. En effet, le 3 avril 1972, le 26 décembre 1978, ou plus récemment le 16 mars 2014, Liverpool a battu son meilleur ennemi avec ce score chez United. Mais il n’y a pas que les humiliations dans la vie, et on peut aussi discerner des matchs nuls avec une avalanche de buts. C’est le cas en août 1953, où Liverpool et Manchester se quittent sous le score de 4 buts partout, ou avec un résultat final 3-3 le 4 avril 1988 et le 4 janvier 1994.

 

 

Mais les duels Manchester United-Liverpool ont aussi une trace en Coupe d’Angleterre, surtout lors des finales. Exemple avec la finale de Coupe d’Angleterre en 1977. Cette saison-là, Liverpool gagne le championnat (Manchester United termine 6ème) et remporte la Ligue des Champions contre Mönchengladbach. Même si la finale de la Coupe nationale se déroule 4 jours avant celle en Ligue des Champions, Liverpool a bien l’occasion de faire un triplé. C’est l’occasion pour Manchester United de ne pas voir son ennemi triompher à tous les échelles jusqu’au bout, et Stuart Pearson à la 51ème minute montre la bonne voie. En s’emmenant le ballon côté droit, entre les deux défenseurs, celui-ci bénéficie d’une faute de main du gardien pour ouvrir le score. Mais 2 minutes plus tard, Case égalise. Après une belle longue passe, Case contrôle, se retourne à sa droite et tire, l’enchaînement est beau mais Alex Stepney semble ne pas avoir la main ferme. Mais à la 55ème minute, à la suite d’une lutte entre un défenseur Reds et un attaquant mancunien, Greenhoff opportuniste met le ballon au fond des filets. Liverpool ne réalisera pas son triplé et Manchester United remporte alors sa 4ème coupe d’Angleterre. Enfin, Manchester et Liverpool s’affrontent de nouveau en finale de Coupe d’Angleterre en 1996. Le United de Ferguson est champion cette année-là et peut réaliser un doublé. Et c’est Manchester qui triomphe grâce à un but d’Eric Cantona à la 85ème minute, en ce 11 mai 1996. Sa reprise sans contrôle à l’entrée de surface fait mouche et les joueurs se dirigent devant des fans ivres de joie.

 

Alors, même si ces 2 clubs là aujourd’hui ne sont pas au niveau de leurs prédécesseurs, ce match reste spécial et puis, leur première confrontation dans une Coupe européenne marquera peut-être l’histoire du The Derby of England.

 

Raphael Benbouhou

Photos: Gettyimages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 22/04/2016 13:33

Le face-à-face Liverpool – Manchester United est l’un des plus beaux matchs que j’ai suivis dans le cadre de la Ligue Europa. Il n’y a aucun doute que les Reds méritaient leur place en ¼ de finale.