Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

Serie A Tim (J29). Pragmatique vieille dame, décevante Fiorentina et renaissante Roma !

Serie A Tim (J29). Pragmatique vieille dame, décevante Fiorentina et renaissante Roma !

La Juventus et le Napoli ne se font aucun cadeau. La Roma s’échappe en consolidant sa troisième position sur le podium. Milan dit adieu à ses rêves de gloire et le Genoa tout proche de se sauver. DECRYPTAGE !

 

A neuf journées de la fin de ce championnat, rien n’est encore fait dans la course au titre. Si les hommes de Massimiliano Allegri, la tête à leur huitième de finale retour de Ligue des champions face au Bayern Munich ont assuré l’essentiel en disposant sur la plus petite des marges de Sassuolo. Le Napoli, leur seul véritable rival pour le Scudetto en a fait de même en ramenant de Sicile une précieuse victoire. Derrière, Giallorossi et Nerazzurri ont profité de l’inattendue contre performance de la Fiorentina contrainte au partage des points sur son terrain face à l’Hellas pourtant bon dernier pour réaliser le bon coup de cette journée. Un résultat qui profite donc à la Roma vainqueur à Udine pour consolider sa troisième position avec désormais cinq unités d’avance sur des Florentins qui voient aussi revenir les hommes de Roberto Mancini à leur hauteur après leur succès convaincant à la maison face à Bologne. Si la lutte pour la troisième place fait rage, que dire de celle du maintien ou pas moins de six équipes se battent pour leur survie. A signaler que le fair-play a régné en maître lors de ce 29ème chapitre du campionato puisque l’on ne signale pas le moindre carton rouge. Un fait rare qui mérite d’être salué…

 

 

La Signora, la tête en Bavière !

 

La Juventus Turin a assuré sa place de leader du championnat d'Italie en s'imposant face à Sassuolo (1-0), vendredi (20H45) en match avancé de la 29e journée, avant son déplacement périlleux sur la pelouse du Bayern Munich, mercredi pour son huitième de finale retour de Ligue des champions. Avant de tenter de décrocher à l'Allianz Arena son billet en quart de finale de la Champion’s League, après avoir arraché le nul 2-2 à Turin à l'aller, la Juve a maintenu son rythme soutenu en Serie A en enchaînant un troisième succès de rang et surtout un dixième match sans prendre de buts. Défaits fin octobre à l'aller par Sassuolo (1-0), les Bianconeri ont pris leur revanche sur le même score grâce au quatorzième but de la saison de Dybala (36’). Le prochain match de Serie A de la Juventus, le dimanche 20 mars, pourrait bien rester dans les annales. Et pas seulement car il s’agit d’un derby sur la pelouse du Torino, qui s’annonce crucial dans la course au titre avec un Napoli particulièrement accrocheur. Lors de cette 30e journée de Serie A, Gianluigi Buffon aura l’occasion de s’offrir un nouveau record : celui de l’invincibilité d’un gardien dans le championnat Italien. Avec déjà 926 minutes au compteur, soit 10 rencontres plus 26 minutes de Sampdoria-Juve (1-2) le 10 janvier, l’international italien n’est plus qu’à 180 secondes de la marque du gardien de l’AC Milan, Sebastiano Rossi, lors de la saison 1993-1994. Pilier de la Juventus Turin depuis 15 ans, le gardien Gianluigi Buffon est dans la forme de sa vie. Imbattable en Serie A depuis dix rencontres, le champion du monde 2006 est sur le point d'entrer un peu plus dans l'histoire du football transalpin, avec en ligne de mire un record inégalé depuis 22 ans. Face au Bayern, les Bianconeri auront besoin d’un immense Gigi mercredi pour créer l’exploit.

 

Samedi à 18H00, Empoli et la Sampdoria ont fait match nul (1-1). Longtemps devant au score grâce à Quagliarella (42’), la Samp a finalement laissé filer deux points après l’égalisation de Laurini en fin de match (82’). Au classement, les premières cités restent onzièmes avec trois unités de plus que les Blucerchiati quatorzièmes.

 

L’Inter ne veut rien lâcher !

 

Cruellement sortie par la Juventus en demi-finale de la Coupe d’Italie il y a dix jours, l’Inter va peut-être trouver dans cette élimination la force de monter sur le podium de la Serie A. Impressionnante à domicile (cinq succès de suite toutes compétitions confondues), l’équipe de Roberto Mancini a fait plier Bologne ce samedi soir (20H45). Elle reste toujours à cinq longueurs de la zone de qualification en Ligue des champions. Rapidement privée d’Icardi (entorse d’un genou), elle a trouvé la faille par Perišić (72’). Ce dernier a été décisif cinq fois (trois buts, deux passes décisives) lors des six dernières journées. A l’origine du but du Croate, le jeune Danilo D’Ambrosio a creusé l’écart d’une volée après un corner (76’). Passée à trois éléments en cours de rencontre, la défense lombarde s’est totalement relâchée et Brienza a réduit la marque dans les arrêts de jeu (90’) après une hésitation entre Kondogbia et Juan Jesus. Le déplacement de l’Inter sur le terrain de la Roma la semaine prochaine vaudra cher pour la qualification en Ligue des champions.

 

 

Milan dit peut-être adieu à la Ligue des champions !

 

Engagé dans la course à l'Europe, Milan n'a pas arrangé sa situation contre le Chievo, ce dimanche à l’heure du déjeuner (12H30). Assez brouillonne d'un point de vue offensif, l'équipe de Siniša Mihajlović a dû laisser son jeune portier Gianluigi Donnarumma sortir durant la première mi-temps suite à un contact avec un attaquant adverse. Remplacé par Christian Abbiati, le jeune portier semblait souffrir après le choc. Si Milan a dominé, il a également trouvé deux fois le poteau du Chievo sur une même action, comme pour signifier que cela n'aller pas être facile d'ouvrir la marque. En dépit d'une ambition certaine de gagner la rencontre, le club Rossonero n'a pu faire mieux qu'un match nul face à un Chievo relativement bien organisé. Les locaux vont même ouvrir la marque suite à une tête de Fabrizio Cacciatore mais celui-ci fut signalé hors-jeu à raison alors que le chrono affichait 89 minutes de jeu. Sixième de Serie A, Milan se trouve désormais à onze points de la Roma, troisième. L'objectif Ligue des champions s'éloigne pour Milan.

 

La Roma de Spalletti consolide sa troisième place !

 

En début d’après-midi (15H00), la Roma est allée s’imposer sur la pelouse de l'Udinese (1-2) conservant ainsi ses cinq unités de retard sur Naples. C'est la huitième victoire consécutive des Romains en Serie A qui confortent leur troisième place. Les Giallorossi ont réussi à regagner la capitale avec le gain de cette partie grâce à des buts d’Edin Džeko (15’) et Alessandro Florenzi (74’) sur une belle passe décisive de Miralem Pjanić, tout juste entré en jeu. Bruno Fernandes a réduit l'écart pour les locaux à cinq minutes du terme de cette rencontre (85’). Les hommes de Luciano Spalletti comptent toujours huit points de retard sur le leader. Ce succès au Frioul leur permet surtout de digérer leur élimination en Ligue des champions face au Real Madrid mais surtout de mettre à distance leur premier poursuivant dans la lutte pour la C1 puisque la Fiorentina a concédé le match nul à domicile contre le Hellas Vérone (1-1). La Viola compte désormais cinq points de retard sur la Louve. L'Udinese, 16e du championnat d'Italie, a décidé suite à ce revers de limoger son entraîneur Stefano Colantuono lundi, au lendemain de sa 15e défaite de la saison face à la Roma.. Après 29 journées sur 38 et une seule victoire lors de ses onze derniers matches en championnat, l'Udinese se trouve à quatre longueurs du premier relégable, Frosinone. Colantuono était arrivé à Udine l'été dernier, après cinq saisons comme coach de l'Atalanta Bergame. Il était sous contrat jusqu'à mi-2017.

 

Toujours à la même heure, la Fiorentina en lice pour une place qualificative en Champion’s League la saison prochaine a été la grande perdante de cette journée en étant tenue en échec sur sa pelouse face au Hellas Vérone (1-1). Mauro Zarate (40’) avait pourtant ouvert le score pour les Gigliati. La Viola s’est par la suite relâchée en fin de rencontre concédant l’égalisation de Pisano (85’). Les hommes de Paulo Sousa profitent du match nul de l’AC Milan contre le Chievo Vérone plutôt dans l’après-midi (0-0) pour distancer les Rossoneri (6e) au classement. La Fiorentina ne réalise cependant pas une parfaite opération mais reste en quatrième position à cinq points de la Roma troisième tandis que la formation du Hellas Vérone est toujours lanterne rouge du campionato.

 

 

Le Genoa assure presque son maintien !

 

De son côté, le Genoa recevait dans son antre du Luigi-Ferraris le Torino. Les hommes de Gian Piero Gasperini rapidement menés deux buts à zéro ont réussi à renverser la vapeur pour finalement s’imposer sur le fil (3-2). Les Grenats ont débuté cette partie tambours battant en menant deux buts à zéro au terme du premier quart d’heure grâce à un doublé de Ciro Immobile. L’ancien attaquant du Borussia Dortmund profitait d’une superbe offrande de Belletti pour se retrouve seul face à Perin qu’il bat du plat du pied (4’). L’International Italien va récidiver au quart d‘heure de jeu sur une superbe passe d’Acquah en trouvant la lucarne nonobstant l’intervention en catastrophe de De Maio (15’). Menés au score, les locaux ne vont pas tarder pour réagir en réduisant tout d’abord la marque par Cerci sur pénalty à la suite d’une faute de Molinaro sur Ansaldi en pleine surface de réparation (20’). Cette réduction va booster les locaux qui vont faire le siège des buts des Piémontais semant un véritable vent de panique chez les poulains de Giampiero Ventura. Alors qu’on se dirigeait vers la pause citron, les Grenats vont concéder dans le temps additionnel un deuxième penalty. Cette fois, c’est Izzo qui commet l’irréparable sur Acquah, pénalty et carton jaune pour protestations pour Padelli. Cerci se présente de nouveau sur le point des onze mètres et comme la première fois, il ne tremble pas (45’ +2’). Cette égalisation concédée au pire des moments, les visiteurs auront du mal à s’en remettre. Pire, ils vont définitivement sombrer en encaissant une troisième réalisation signée Rigoni qui de la tête dans les dix-mètres dévie dans les filets un bon coup franc de Suso (66’). Les Rossoblù complètent ainsi une incroyable remontée pour atteindre une position au classement plus rassurante en occupant la douzième place avec huit longueurs d’avance sur la zone rouge. Pandev a brillé et l’entrée de Rigoni a elle fait la différence. Le Torino a bien joué malgré la défaite et peut célébrer un grand Immobile.

 

Dans le bas de tableau, Carpi réalise une très bonne opération en battant Frosinone (2-1) et revient à une longueur de son adversaire du jour, premier relégable et surtout à deux unités de Palerme, le premier non relégable. Bianco servi parfaitement par Lollo se retrouve face à face avec Leali et malgré sa glissade, il anticipe ce dernier en marquant au premier poteau (27’). La suite de cette rencontre ne connaîtra que très peu de nouveauté jusqu’a ce que Dionisi favorisé par un rebond dans la zone de vérité parvient à tromper de près un Belec impuissant (72’). Et alors qu’on semblait se diriger tout droit vers un match nul qui ne faisait les affaires d’aucune des deux formations. Crimi dans les dernières minutes est déséquilibré par Soddimo dans les dix-huit mètres. Pénalty pour les hommes de Fabrizio Castori. De Guzmàn ne tremble pas prenant le meilleur sur Leali et redonne surtout l’avantage aux siens à quelques minutes du terme de cette partie. Carpi bien que toujours relégable peut grâce à ce succès in-extremis croire encore au maintien. En clôture de cette journée et dans l’un des deux posticipi serali du dimanche soir (20H45), la Lazio a pu compter son vétéran attaquant de 37 ans, Miroslav Klose qui reste un buteur redoutable pour dompter les Lombards. Le champion du monde Allemand a inscrit les deux buts des Biancocelesti contre l'Atalanta Bergame (67’, 90’ +3’). Ce succès laisse les Romains à la huitième position, sept places devant l'Atalanta Bergame qui a pu compter sur l'entrée en jeu de l'ancien Nantais Serge Gakpé à la 72e minute.

 

 

Naples reste dans le sillage de la Juve !

 

L’autre match du dimanche soir a vu le Napoli garder espoir dans sa lutte pour le scudetto avec la Juventus. Son succès (0-1) à Palerme lui permet de revenir à trois points du leader. Contre un adversaire ayant récemment changé d'entraîneur, les Partenopei ont copieusement dominé. Mais ils n'ont trouvé la faille qu'une seule fois, sur un pénalty généreux transformé par Higuaìn (23’). Le deuxième de Serie A garde ses distances avec le troisième, la Roma (cinq points d'écart). Insigne (56’) et Mertens (78’) auraient notamment pu doubler l'écart mais Sorrentino était à chaque fois à la parade. Malgré cette défaite, Palerme reste juste au-dessus de la zone de relégation, à la dix-septième place.

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Photos: Gettyimages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article