Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

Serie A Tim (J33) : La Juve ‘‘respire ‘’ le Scudetto, l’Inter la Champions et Carpi le maintien !

Serie A Tim (J33) : La Juve ‘‘respire ‘’ le Scudetto, l’Inter la Champions et Carpi le maintien !

La Juventus se rapproche du Scudetto. La Roma laisse revenir ses concurrents à la course à la C1 au moment où Carpi réalise la bonne opération de la journée dans la course au maintien. DECRYPTAGE !

 

En s’imposant aisément contre Palerme (4-0), la Juventus a profité pleinement de la défaite de son dauphin Napolitain sur la pelouse de l’Inter Milan (2-0) pour prendre neuf longueurs d’avance sur les hommes de Maurizio Sarri et se rapprocher un peu plus d’un cinquième Scudetto de rang. Un titre magnifique surtout si l’on tient compte du retard considérable accumulé par les Bianconeri en début d’exercice suite à une entame de saison catastrophique. Si le titre (on va quand même rester prudents) semble promis aux joueurs de Massimiliano Allegri. Derrière, la course pour l’Europe ainsi que celle du maintien risque de nous offrir une fin de saison palpitante.

 

Sans succès en Serie A depuis plus de deux mois, Bologne (13e, à dix points de la zone rouge) s’est de nouveau incliné à domicile contre le Torino (0-1) en ouverture de cette 33ème journée samedi après-midi (15H00). Bologne va-t-il avoir des sueurs froides en cette fin de saison ? Treizièmes à sept points d’une zone rouge qui se rapproche après les résultats de dimanche, les Rossoblù n’ont plus gagné en championnat depuis plus de deux mois. En perdant face au Torino après un match soporifique (0-1). Les hommes de Roberto Donadoni poursuivent leurs distributions de cadeaux. Juste avant l’heure de jeu, Giaccherini a mis un tir magnifique sur le poteau de Padelli. Malchanceux, les locaux ont concédé un pénalty de Belotti dans les arrêts de jeu. Un coup de pied de réparation transformée victorieusement par ce dernier (90’ +3’) qui permet aux hommes de Ventura avec 42 unités d’assurer mathématiquement leur maintien en première division.

 

 

Carpi peut croire au miracle !

 

Dans la lutte pour le maintien, Carpi a toujours de l'espoir. Défait seulement deux fois lors de ses sept derniers matches, le petit promu est sorti de la zone rouge après sa belle victoire face au Genoa (4-1) samedi en début de soirée (18H00). Les visiteurs ont pourtant ouvert le score après une passe magnifique de Džemaili pour Pavoletti (34’) mais la fin de ce premier acte va être cauchemardesque pour les visiteurs qui vont d’abord voir leur défenseur Izzo se faire exclure (45’ +1’) avant d’encaisser dans la foulée deux buts dans les arrêts de jeu de la première période par Di Gaudo (45’ +4’) et Lollo (45’ +5’). Les locaux ont pu gérer la suite du match fort de leur avantage au score et surtout de leur supériorité numérique. Pasciuti (49’) et Sabelli (86’) ont donné un peu plus d’ampleur à ce succès qui permet aux hommes de Fabrizio Castori de compter un point d’avance sur la zone de turbulence.

 

L’Inter détruit les ultimes illusions Napolitaines !

 

Samedi soir (20H45), l'Inter Milan a remporté la partitissima de cette journée, face à Naples à San Siro (2-0). L'Inter Milan a sans doute mis un point final samedi aux espoirs de titre des Partenopei, battus 2-0 et qui comptent désormais neuf points de retard sur la Juventus Turin, leader, à la fin de la 33e journée de Championnat d'Italie. Les Milanais, qui ont renforcé leur quatrième place, ont donc donné un joli coup de main à la "Juve". Naples n'est pas en très grande forme actuellement. Très solides derrière et au milieu, les hommes de Roberto Mancini ont facilement contrôlé les timides tentatives des Azzurri et ont frappé deux fois grâce à leurs talents offensifs. Dès la 4e minute, Icardi, parti peut-être très légèrement hors-jeu, a réussi un superbe enchaînement contrôle en extension du droit-frappe immédiate du gauche pour ouvrir le score, soit son 15e but de la saison. Et juste avant la pause, l'Argentin a ajouté une passe décisive à son bilan en servant Brozović qui, d'une balle piquée, a conclu un très bon mouvement collectif (44’). Naples, de son côté, a été à peu près inoffensif et l'absence de Gonzalo Higuaìn, qui doit encore purger mardi lors de la 34e journée un troisième et dernier match de suspension, a lourdement pesé. Alors que la première place s'éloigne, Naples risque au contraire de voir se rapprocher l'AS Rome, troisième mais qui vise la deuxième place. Dimanche, les Romains sont revenus à cinq longueurs seulement.

 

 

La Roma se loupe !

 

A l’heure du déjeuner (12H30), l'AS Rome a décroché in extremis un match nul dimanche sur la pelouse de l'Atalanta Bergame (3-3) grâce à un but de Francesco Totti, un résultat qui ne lui permet pas de profiter pleinement de la défaite de Naples la veille samedi.

 

A bientôt 40 printemps, il Capitano Francesco Totti est encore capable de rendre bien des services même en tant que remplaçant. Alors que la Roma ne semble vraiment pas pressée de prolonger son contrat, qui prend fin en juin, l’enfant du club vient d'enchaîner une passe décisive contre Bologne (1-1) lundi et le but du 3-3 dimanche sur la pelouse de l'Atalanta, le tout en à peine une heure de jeu. Le but de Totti a sauvé la Roma d'un vrai mauvais pas, au bout d'un match à rebondissement. Les Giallorossi menaient en effet 0-2 grâce à Digne (23’), ensuite sorti sur blessure, et Nainggolan (27’). Mais l'Atalanta est revenue par l’intermédiaire D'Alessandro (33’) et Borriello (37’), un ancien de la Roma. En deuxième période, Borriello, encore lui (50’) a même mis Bergame devant au tableau d’affichage avant que Totti n'entre en scène (86’). La Roma a donc sauvé un point mais ce deuxième nul consécutif ne la fait guère avancer et elle perd surtout une occasion de se rapprocher de la deuxième place occupée par Naples. Battus samedi par l'Inter Milan (2-0), les Napolitains craignaient en effet de voir la formation de Luciano Spalletti revenir à trois longueurs. Les camarades de Ghoulam gardent finalement cinq points d'avance et sont sûrs d'être toujours devant la Louve quand les deux équipes se retrouveront à Rome dans huit jours pour le choc de la 35e journée. Dans les matchs de l’après-midi (15H00), l’Hellas Vérone poursuit sa descente aux enfers en s’inclinant à la maison contre un autre candidat à la relégation en l’occurrence Frosinone (1-2). Les Ciociari vont ouvrir le score par leur défenseur Russo dès le quart d’heure de jeu. En seconde période, un autre défenseur Bianchetti va remettre les pendules à l’heure pour les locaux peu après l’heure de jeu (64’). Mais comme souvent cette saison, la lanterne rouge va craquer en fin de partie en concédant un nouveau but. C’est d’ailleurs le capitaine des visiteurs à savoir Frara (90’ +2’) qui offre une précieuse victoire à son équipe. En effet, grâce à ce succès arraché au bout du temps additionnel, les poulains de Roberto Stellone bien que toujours premiers relégables reviennent à une unité de Carpi, dix-septième.

 

De son côté, l’Udinese a mis beaucoup d’intensité, mais au final aucun but dans cette rencontre entre les joueurs du Frioul et ceux du Chievo. Ce sont d’abord les Veronesi qui prennent le jeu à leur compte, avec plusieurs occasions très chaudes de Meggiorini et Inglese. L’Udinese se reprend ensuite, s’offrant quelques opportunités, mais c’est trop imprécis pour espérer inquiéter Bizzarri. Les interventions se font de plus en plus fortes et, ce que devait arriver arriva: un joueur est expulsé. C’est en premier lieu Felipe (77’) qui en fait les frais, avant d’être rejoint dix minutes plus tard par son adversaire Meggiorini (87’). Même en termes de cartons rouges, ça se termine en match nul. Un bon point tout de même pour les locaux dans leur course à la survie. Pendant ce temps là et après six journées sans la moindre victoire, la Fiorentina s’est remise en route contre Sassuolo, pourtant en réussite contre les gros cette saison (3-1). Ça ne traîne pas avec un premier but de Rodriguez, de la tête, après seulement dix minutes. Berardi offre de l’espoir à Sassuolo après la pause (55’), mais Iličić lui répond immédiatement (57’) en redonnant l’avantage à la Viola. En fin de partie, Consigli envoie le ballon dans ses propres filets (83’) et permet à l’adversaire de repartir avec les trois points. La quatrième place reste possible pour Paulo Sousa et ses ragazzi qui pointent à 2 longueurs de l'Inter.

 

 

La Juventus sur du velours !

 

Chaque journée rapproche un peu plus la Juventus Turin d'un cinquième titre consécutif et en battant Palerme 4-0 dimanche lors de la 33e journée, les Bianconeri ont encore creusé l'écart sur Naples, désormais repoussé à neuf points. En accueillant Palerme ce dimanche à domicile, la vieille dame savait qu'une victoire lui serait grandement profitable en vue de la course au titre. Les Piémontais l'ont obtenue et avec brio qui plus est. Grâce notamment à un très bon Paul Pogba, auteur d'un but et d'une passe décisive, ils se sont imposés 4-0, exploitant ainsi au mieux la défaite de leur dauphin napolitain. Le seul point noir de cet après-midi dominical pour la Vieille Dame est la sortie sur blessure de son milieu de terrain Claudio Marchisio. Le festival de la vecchia signora a débuté dès la dixième minute avec un superbe enchaînement de Sami Khedira dans la surface. Sur une balle aérienne offerte par Pogba, l'Allemand réussissait un contrôle de la poitrine pour enchainer ensuite avec une frappe de l'extérieur du droit. Le 18e au classement de la Serie A a ensuite fais le dos rond et bien résisté aux assauts des Turinois. Mais, les Rosaneri n'ont pu tenir ce rythme jusqu'au bout. A vingt minutes de la fin, ils se sont écroulés et les locaux s’en sont alors donnés à cœur joie pour aggraver la marque et soigner ainsi leur différence de buts.

 

A la 71e minute, consécutivement à un corner, Pogba reprenait au second poteau une déviation de Morata. Du gauche, le Français marquait son huitième (71’) but en championnat. En fin de partie, il a aussi été impliqué dans le dernier but des siens: il a servi Morata, qui lui-même lançait Padoin à l'entrée de la surface. Le jeune latéral ne ratait pas l'occasion de signer sa première réalisation de la saison (89’). Entre-temps, Juan Cuadrado avait aussi trouvé le chemin des filets (74’). Le Colombien faisait mouche d'une puissante frappe à l'entrée de la surface. Pour les Palermitains, la coupe était pleine. Pour son retour sur le banc, Davide Ballardini ne pouvait pas redouter pire scénario. Malheureusement, la mauvaise nouvelle de ce match comme nous évoquions en début de résumé, c’est la très grave blessure de Claudio Marchisio. Blessé à un genou, l’International Italien va manquer l'Euro cet été en France. Le milieu de terrain de la Juventus Turin et de l'équipe d'Italie souffre d'une rupture du ligament croisé. Une bien triste nouvelle pour la Juventus mais aussi pour l'Italie. Et bien sûr pour Claudio Marchisio. Le milieu de terrain transalpin s'est blessé ce dimanche lors de la victoire de la Juve contre Palerme (4-0). Sorti sur civière dès la 15e minute, l'Italien souffre finalement d'une rupture du ligament croisé. Il est déjà sûr de manquer de longs mois et devra regarder l'Euro en tant que spectateur. Selon le communiqué de la Vieille Dame, il va en effet être opéré dans les prochains jours.

 

 

La Lazio poursuit son redressement !

 

Depuis début mars, la Lazio va bien mieux. Défaite une seule fois en six matches de Serie A, elle pointe cependant à onze longueurs de la zone de qualification en Ligue Europa. Le club romain paye son mauvais mois de février (un succès en six sorties). Ce dimanche en début de soirée (18H00), elle s’est imposée contre Empoli (2-0). Cosic a concédé un penalty en déviant de la main un tir de Parolo et Candreva l’a transformé (6e). Onazi a doublé la mise avant la pause suite à un une-deux avec Klose (44e). Empoli, qui venait de sortir un match exceptionnel lors du derby toscan face à la Fiorentina (2-0), n’a jamais été en mesure de bousculer les locaux.

 

En fin de soirée, l’AC Milan en clôture de cette journée. Dans le posticipo serale (20H45) du dimanche soir. Cristian Brocchi a débuté sur le banc des Rossoneri avec une victoire sur la pelouse de la Sampdoria Gênes (0-1). Ce succès maintient les Lombards à la sixième place de la Serie A. Carlos Bacca a marqué le seul but de la rencontre à la 71e, enchaînant contrôle du gauche - frappe du droit sur un service de Giacomo Bonaventura.

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

 

Photos: Gettyimages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article