Artn'sport

Artn'sport

Artn'sport est un site d'actualité footballistique avec des analyses, des interviews et des reportages sur le sport professionnel comme amateur. Créé en octobre 2010, ce site est géré par de jeunes plumes qui pour la plupart, veulent devenir journaliste. Artn'sport, le sport pour vous chaque jour !

Serie A Tim (J37) : La ‘’der’’ de Toni, l’Udinese sauvée, le derby au Genoa !

Serie A Tim (J37) : La ‘’der’’ de Toni, l’Udinese sauvée, le derby au Genoa !

toujours rêver d’Europe. Palerme qui sort de la zone rouge et Frosinone officiellement relégué. Voici les principaux enseignements de cet avant dernier chapitre du campionato. DECRYPTAGE !

 

Le titre ayant déjà été décerné à la Juventus Turin, l'enjeu le plus important de cette avant dernière journée du championnat, c’était bien évidemment la lutte pour la deuxième place que se livrent Naples (2e) et l'AS Rome (3e). Les Azzurri ont conservé leurs deux points d’avance sur les Giallorossi en allant s’imposer sur la pelouse du Torino (10e) dimanche soir. Un peu plus tôt, la Roma avait fait le boulot contre le Chievo Vérone (9e) pour ce qui était le 600e match de Francesco Totti en Serie A. Derrière, l’Inter a validé sa quatrième place pendant que Sassuolo envoyait Frosinone en deuxième division tout en nourrissant ses rêves continentaux. Cette journée aura également et surtout été celle de Monsieur Luca Toni. Le grand attaquant Italien a tiré sa révérence, dimanche soir. Luca Toni, 38 ans, a mis un terme à sa très belle carrière à l’occasion du match entre le Hellas Vérone et la Juventus. Et c’est peu dire que le champion du monde 2006 a soigné sa sortie. Lanterne rouge du championnat d’Italie et déjà condamné à la relégation, le Hellas s’est offert le scalp du quintuple champion d’Italie (2-1).Toni, lui, a gratifié le stade Marcantonio-Bentegodi d’une Panenka pour ouvrir le score sur penalty après 43 minutes de jeu. Pas mal pour son 157e et dernier but en Serie A. Luca Toni ou une certaine idée de la classe à l’Italienne, jusqu’au bout. Côté classement, Sassuolo consolide sa sixième après son court succès sur Frosinone. Le revers de trop pour les Ciociari de Roberto Stellone qui accompagneront en seconde division le Hellas en attendant de savoir qui de Palerme ou Carpi rejoindra ces deux formations en Serie B. Réponse, le week-end prochain !

 

Les Nerazzurri termineront au pied du podium !

 

L'Inter Milan est assuré de finir à la quatrième place du championnat d'Italie et est directement qualifié pour la phase de poules de la Ligue Europa, après sa victoire 2-1 ce samedi face à Empoli lors de l’ouverture de la 37e journée (18H00). Les Nerazzurri étaient encore sous la menace de la Fiorentina (5e), mais leur succès à San Siro leur donne six points d'avance sur la Viola, qui recevait Palerme ce dimanche. C'est l'Argentin de l'Inter Mauro Icardi qui a ouvert le score dès la 12e minute, inscrivant son 16e but de la saison. Pucciarelli (37’) a égalisé pour Empoli mais Perišić a rapidement redonné l'avantage à l'Inter (40’).

 

 

Milan n’a pas encore dit totalement adieu à l’Europe !

 

Absent de toutes compétitions européennes depuis deux saisons, l'AC Milan conserve encore un mince espoir d'accrocher une qualification en Ligue Europa pour la saison 2016-2017. En s'imposant sur le terrain de Bologne (0-1) un peu plus tard dans la soirée (20H45), les Rossoneri conservent leur septième place et leur unité de retard sur Sassuolo, l’actuel sixième. Carlos Bacca a inscrit le seul but du match sur penalty 40'(pen.). Si cette place n'est pas qualificative pour la Ligue Europa, elle pourrait le devenir si la Juventus de Turin, déjà qualifiée en Ligue des Champions venait à remporter la finale de Coupe d'Italie... contre ces mêmes Milanais. Pour éviter une troisième année blanche sur le plan continental, les coéquipiers de Jérémy Ménez ont deux options : remporter la Coupe d'Italie ou finir sixièmes en Serie A.

 

La Roma peut encore croire à la seconde place !

 

La lutte pour la deuxième place qualificative pour les poules de la Ligue des champions durera jusqu'à la dernière journée du Championnat d'Italie, entre Naples, le mieux placé, et l'AS Rome, deux équipes qui se sont imposées dimanche lors de la 37e journée. A l’heure du déjeuner (12H30), la Roma a battu le Chievo Vérone (3-0) pour le 600e match de Francesco Totti en Serie A. Elle occupait provisoirement et pour seulement quelques heures la deuxième place en attendant la rencontre de Naples dans la soirée. Les Giallorossi ont accentué la pression sur le Napoli en battant le Chievo Vérone (3-0) ce dimanche lors de la 37e journée de Serie A. Ce quatrième succès de suite en Championnat ne permet toutefois pas aux Romains de ravir la deuxième place au Napolitains. Radja Nainggolan a ouvert le score à la 18e minute sur un tir du droit en déséquilibre. Antonio Rudiger a doublé la mise vingt minutes plus tard (39’). Seul au deuxième poteau, le défenseur Allemand a coupé de la tête la trajectoire d’un coup franc de Miralem Pjanić savamment dosé. Diego Perotti a tenté deux belles frappes, mais elles ont été détournées par Albano Bizzarri (51’ et 56’). Le gardien du Chievo a également sorti un tir de Stephan El Shaarawy (78’). Mais il n’a rien pu faire sur la frappe croisée de Miralem Pjanić, trouvé par Francesco Totti (85’).

 

En début d’après-midi (15H00), le stade Luigi-Ferraris accueillait le bouillon derby de Gènes. La Samp bien que partageant le même stade que le Genoa recevait ce dernier avec l’envie de l’emporter pour offrir à ses tifosi un joli cadeau pour cette fin de saison. Malheureusement pour la formation de Vincenzo Montella, en face se dressait une solide formation qui elle aussi faisait de ce derby della Lanterna une question d’honneur. Dès l’entame de la partie, les hommes de Gian Piero Gasperini vont faire comprendre à leurs hôtes du jour que la fin de journée risque d’etre difficile pour eux. Dès la troisième minute, Pavoletti va lancer les hostilités en ouvrant rapidement la marque. Un but qui va littéralement couper les ailes des Blucerchiati bien qu’il soit encaissé extrêmement tôt dans la partie. En effet, alors qu’on attendait une réaction des locaux, c’est finalement Suso qui va doubler la mise pour les Rossoblù (26’) avant de corser l’addition à un quart d’heure de cette partie (74’) s’offrant par la même un joli doublé. Si l’honneur et la suprématie citadine étaient les maitres mots de ce match, les deux formations peuvent se satisfaire de cette fin d’exercice puisqu’elles ont toutes d‘eux assurer leur survie dans l’élite.

 

 

Sassuolo se rapproche de l’Europe et envoie Frosinone en Serie B !

 

C’est désormais officiel, Frosinone retrouvera la Serie B après une saison historique dans l’élite. Pour Sassuolo, la bagarre avec le Milan pour la sixième place se poursuit. Cette partie était certainement l’une des plus intéressantes de cette journée vu les enjeux des deux équipes: Frosinone pour le maintien, et Sassuolo pour la 6e place qui l’enverrait en Ligue Europa. Le match est longtemps très rythmé, avec des actions de part et d’autre et une volonté féroce des deux camps de ramener les trois points. Malgré sa position au classement, Frosinone a prouvé qu’il n’était pas encore mort et faisant peur à plusieurs reprises à la formation Neroverde. Et alors que tout portait à croire que le score ne bougerait plus, Politano condamnait ses adversaires faisant rêver les siens dans les derniers instants (85’). C’était l’autre match importantissime pour le maintien. En pleine bagarre avec Carpi, Palerme est parvenu à arracher un point crucial sur le terrain de la Fiorentina (0-0), qui est assurée de terminer à la cinquième place. C’est pourtant un match ardu pour les Siciliens qui croulent sous les actions de la Viola. Iličić et Bernardeschi tentent à plusieurs reprises de trouver la faille, que ce soit dans le jeu ou sur coup de pied arrêté, mais la défense de Palerme reste solide. La fin de partie est encore plus agitée, avec encore un Bernardeschi omniprésent, mais la rencontre est condamnée à se terminer sur un score vierge. Il ne reste plus qu’à profiter de l’accueil de Vérone, la semaine prochaine, pour Palerme pour sauver sa peau.

 

En début de soirée (18H00), la Lazio a été sans pitié contre Carpi qui voit ses espoirs de maintien se rétrécir en attendant la dernière journée. En véritable héros de cette partie, Marchetti s’illustre une première fois sur un penalty de Mbakogu et empêche Carpi de prendre l’avantage. Biševac trouve, lui, bien le but (24’), mais après deux sauvetages sur la ligne de la défense adverse. Candreva s’en va ensuite inscrire le deuxième (33’), et Marchetti arrête de nouveau un penalty de Mbakogu en fin de première mi-temps. La tension monte par la suite, les cartons pleuvent, et Klose anéantit les derniers espoirs de partage des locaux à un quart d’heure de la fin (73’). Mbakogu finit quand même par trouver le chemin des filets, mais il est trop tard (84’). Les carottes sont cuites pour Carpi ? Réponse dans une semaine. Toujours en début de soirée, c’était juste, mais l’Udinese se maintient finalement grâce aux résultats des autres équipes du fond de tableau. Pour l’Atalanta, c’était l’occasion de dire au revoir à son capitaine Bellini. Un centre d’Adnan, et Zapata fouette le ballon de la tête pour prendre l’avantage en début de partie (11’). Il faut dire que l’Udinese n’avait pas d’autre choix que de remporter les trois points pour s’assurer le maintien, à ce moment de l’après-midi. Malheureusement pour les Friuli, Bellini inscrit le but de l’égalisation sur penalty quelques minutes plus tard (19’). Dix-huit ans plus tard, le capitaine Nerazzurro s’en va donc sur un succès personnel, son premier cette saison. Par la suite, le jeu penche pour les locaux, mais le score ne changera plus et ça convient bien à l’Udinese, au final.

 

 

La Juventus ‘’offre’’ une belle sortie à Luca Toni !!

 

Déjà championne d'Italie est donc quelque peu démobilisée, la vecchia signora à indirectement offert une dernière belle sortie à l’un de ses ex. Luca Toni, puisque c’est de lui qu’il s’agit a mis un terme dimanche à sa grande carrière d'avant-centre, qu'il a conclue en beauté ce dimanche soir (20H45) avec un but lors de la victoire du Hellas Vérone sur la Juventus Turin (2-1). Pour le dernier match de sa carrière, Toni a réussi sa sortie avec une belle "panenka" sur penalty (43’) pour l'ouverture du score. A bientôt 39 ans, qu'il aura le 26 mai, Toni a vécu une dernière saison compliquée avec le Hellas, inscrivant seulement six buts et ne pouvant empêcher la relégation. Au total, il aura inscrit 324 buts dans sa carrière en club et en sélection, dont 157 en championnat d'Italie. Il a été deux fois meilleur buteur de Serie A, en 2006 avec la Fiorentina (31 buts) et la saison dernière, à égalité avec Mauro Icardi (22 buts). Il avait alors accompli l'exploit de devenir le meilleur buteur de Serie A le plus âgé que le championnat italien ait connu. Il a aussi été meilleur buteur du championnat d'Allemagne avec le Bayern Munich en 2007-2008 (24 buts). Avec l'Italie, il a marqué 16 buts en 47 sélections et a été champion du monde en 2006. Parmi les moments forts de sa carrière figurent aussi le sacre en Bundesliga en 2008 avec le Bayern de Munich, et le Soulier d'Or européen, qui récompense le meilleur buteur des championnats européens, en 2006, alors qu'il évoluait à la Fiorentina. Pour la petite histoire, le second but Emilien porte le nom de Viviani (55’) avant que Dybala ne réduise sur penalty au bout du temps additionnel 90'+4'(pen.) la marque. Anecdotique !

 

 

Les Partenopei tiennent à leur deuxième position !

 

Naples a récupéré la deuxième place du classement de Serie A en s'imposant sur la pelouse du Torino (1-2), ce dimanche également en soirée (20H45) en clôture de la 37e journée. Naples a son destin entre les pieds. En gagnant chez le Torino dimanche soir lors de l'avant-dernière journée de Serie A (1-2), les Napolitains ont effectué un pas de géant vers la deuxième place du classement. Gonzalo Higuaìn (12’) et José Callejón (20’) ont marqué les buts Azzurri. Bruno Peres a réduit l'écart (66’). Naples récupère ainsi sa deuxième place avec deux longueurs d'avance sur l'AS Roma. En déplacement à Milan lors de l'ultime journée pendant que le SSCN recevra Frosinone, la Louve aura du mal à revenir. Kalidou Koulibaly et ses partenaires ont encore un dernier effort à fournir, eux qui ont longtemps luté pour le titre avec la Juventus Turin. Marek Hamsik s’est illustré à la passe sur les deux réalisations Napolitaines. Malgré une seconde période plus accrochée, et que le Torino a fini à 10 après l’expulsion de Vives (90’ +2’), les hommes de Maurizio Sarri ont rempli le contrat, et repris deux points d’avance sur la Roma.

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Photos: Gettyimages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article